,

BAZEILLES : TROP TARD C’EST VENDU

Triste conseil, ce vendredi 16 janvier. Les élus de la majorité ont voté, comme un seul homme ou plutôt comme une seule femme, la vente d’un des plus beaux bâtiments de notre ville,  » Bazeilles ». Sans émotion, sans réflexion, sans débat, sans considération pour le passé de notre ville et uniquement dans le but de faire un petit profit immobilier mercantile. Dès cette année, Granville va perdre une partie de son patrimoine. Nous avons tenté, nous élus d’opposition, d’empêcher cette mascarade, mais les lois de notre démocratie sont ce qu’elles sont. Et pourtant, les projets ne manquent pas pour ce beau bâtiment, nous en avons soumis quelques uns au conseil, la folie compulsive de notre exécutif n’a pas eu de faille. J’engage les associations de notre belle cité à réagir, car ce n’est qu’un début, la Mairie va avoir besoin dans les prochains mois de beaucoup, beaucoup, beaucoup d’argent.
Philippe LETESSIER

73 Votez pour cet article!
35 réponses
  1. Marie
    Marie dit :

    les granvillais ne se sont pas beaucoup battus pour garder Bazeilles. Ils réagiront quand ils n’auront plus rien, et que les touristes déserteront leur ville et donc auront une économie en berne. Dommage pour Granville !
    C’est triste.

  2. Laurent
    Laurent dit :

    Vendu??
    Nous verrons donc sûrement un panneau immobilier de couleur orange? Non, je me trompe?
    C’est vrai que notre cité n’a pas assez d’appartements en résidence secondaire. Encore un immeuble qui sera une fois de plus vide.
    Merci, aux adjoints et conseillers municipaux qui sont pour la plupart granvillais de souches (contrairement a mdme la maire) de dilapider notre patrimoine.
    Ça elle s’était bien cachée de l’indiquer pendant sa campagne électorale.
    Je propose aux Granvillais de choisir un nom pour cette prochaine résidence… Pourquoi pas « Baudry I « 

    • gendarmette
      gendarmette dit :

      Les adjoints et conseillers municipaux de cette majorité n’ont pas envie de prendre la parole ou bien sont-ils tous muselés ; on se demande comment il se fait qu’aucun n’ait manifesté au nom de tous les granvillais pour éviter ce premier carnage… Et c’est pas fini…
      Le but semble être : la piscine d.baudry, la mairie d.baudry, la place principale d.baudry, le port d.baudry, etc, etc…
      Effectivement, Laurent beaucoup d’éléments importants semblent avoir été cachés ou bien , cette équipe cumule-t-elle tellement d’incompétences qu’ils n’avaient pas bien analysé les projets et leur faisabilité.
      C’est dommage et parfaitement irresponsable parce que nous allons tous en subir les conséquences.

    • Leonhard
      Leonhard dit :

      Caché ses intentions pendant la campagne ? Pas du tout! Ils suffisait d’observer ses différentes réactions lors de son dernier meeting lorsqu’on évoquait le PPP pour le futur parking de la fontaine bedeau ou bien le déni clair comme de l’eau de source sur la pollution de l’eau.
      Lorsqu’elle a prononcé ces mots : » je ne suis pas autoritaire, je suis une femme de caractère » et ses laquais d’approuver par un : »oui chef »… le décor était bien planté!
      Malheureusement le déni de démocratie évident nous donnera encore plus d’impôts et de projet hâtifs sans aucune consultation de la population.
      Nous ne sommes pas en démocratie, et c’est à nous citoyens de reprendre le pouvoir local et national.
      En premier lieu par la constitution de comité citoyen et en second par la réécriture de la constitution.

      Amicalement Léonhard
      Membre de l’association POTOROZ

  3. PLAUD Marie-Thérèse
    PLAUD Marie-Thérèse dit :

    Les granvillais ne se sont pas trop battus contre la vente de Bazeilles. Le jour, où ils n’auront plus de patrimoine, ils se réveilleront : plus de patrimoine, plus de touristes. Ainsi l’économie locale en sera affectée ! Mais il sera trop tard, il ne leur restera que le Plat Gousset et sa plage (encore si cela n’est pas vendu ! on ne sait jamais).

  4. francoise
    francoise dit :

    Madame Baudry était pourtant au 1er rang de la manifestation « je suis charlie », juste derrière les enfants portant les pancartes « je suis charlie » !! Visiblement, elle n’en a pas compris le sens : par sa présence dans cette manifestation, elle montre qu’elle est pour la liberté d’expression ??? Va-t-elle un jour prendre en considération les voix de l’opposition du conseil municipal en particulier, des granvillais(es) en général, qui ne pensent pas tous comme elle, même si cela peut la contrarier ??? Curieuse idée de la démocratie : « j’impose et je dispose ».

    • HUGUENAN
      HUGUENAN dit :

      Ben tiens !, C’est vrai que la municipalité de Mdm Baudry a 57% d’opposants à Granville !
      C’est pas assez, va falloir qu’elle continue sur la même lancée et on observera le phénomène le phénomène Hollande : la chute dans les sondages pour avoir 80% de mécontents. Faut simplement attendre un peu. Pas trop longtemps car il n’y aura plus rien à vendre. Elle repartira à Fon Romeu. Là bas ça gèle ici ça coule .

  5. Herve c
    Herve c dit :

    COLÈRE ! C’est le premier mot qui me vient. Tristesse vient en second.
    Françoise entièrement d’accord avec votre analyse sur le mode de gouvernance de mme Baudry  » j’impose et je dispose  » . Mme Baudry n’a pas compris qu’en utilisant ce style elle cultive un sentiment de colère auprès de ses concitoyens . Effectivement pour faire acte de représentation madame est la . Toujours derrière les barrières mais aussi et surtout devant. ( cf la manifestation au sujet de l’hôpital)
    le :j’impose , je dispose et on me voit…..
    Madame le maire en agissant ainsi ,sans prendre en considération d’autres points de vue que le sien , perd de vue qu’elle perd également le respect de ses concitoyens tout simplement parcequ’elle ne les respecte pas . madame le maire semble Confondre l’efficacité ( louable pour la fonction) avec la précipitation . Ces choix sont ainsi vécus comme brutaux d’une part et irréfléchis d’autre part , ( en effet nous n’avons aucune information à ce qui fait sens et surtout ce à quoi précisément servirait cette source de revenu à l’avenir, information que nous aurions évidemment si cette décision était réfléchie!) Sauf erreur de ma part la seule justification de cette équipe dirigeante repose sur l’inquiétude des frais d’entretien sur le bâtiment…c’est grotesque puisque les mêmes frais de restauration. Sont déjà engagés pour la maison DIOR. Mais oui c’est cela Bazeilles bâtisse du 15 e siècle , n’est pas assez » » prestigieuse «  »pour madame le maire.
    Tout devient ainsi cohérent :les choix reposent sur le tape à l’œil. Des pot oranges qualifies de magnifiques par madame le maire ( pour ceux qui ont un minimum le sens de l’esthétisme , savent qu’ils ne s’intègrent en rien avec le style de notre ville …ah mais ces notions de valeurs discrètes mais au combien esthétiques échappent totalement à la sensibilité de notre Maire .ainsi on vend car la beauté de l’histoire et des valeurs discrètes et belles du patrimoine ne brillent pas assez aux yeux de MAdame. A ceux qui seraient tentés de croire que pour faire des choix il faut faire des renoncements . Moi je réponds que dans ce cas précis c’est juste un manque absolu du sens esthétique.

    Catherine HERVE

    • Manchotte50400
      Manchotte50400 dit :

      Tout à fait d’accord avec cette analyse !
      Comment stopper cette hémoragie de mauvais goût et d’inesthétisme ?
      Après le bradage de « notre » patrimoine historique, voilà qu’on nous
      supprime la liberté de s’exprimer par la lecture avec le Salon du Livre.! ! !
      CHARLIE GRANVILLE est en péril !!!!
      Oui, manifestons nous d’une manière ou d’une autre, ne nous laissons
      pas dépouiller ……. !

  6. Nenette
    Nenette dit :

    Amis de la Haute ville, vous avez perdu !!!
    En refusant de voter massivement pour Madame BAUDRY aux dernières élections municipales, et en lui préférant Michel PEYRE, vous allez en subir les conséquences : Vente de BAZEILLES, suppression de votre bureau de vote (il faudra descendre au Herel et le dimanche, il n’y a pas de bus), ne vous plaignez pas que l’on ne vous enlève pas le droit de vote.;-) une petite pointe d’humour ça fait du bien!!!

    • gendarmette
      gendarmette dit :

      Il est clair que le démantèlement de la Haute-Ville ressemble à une punition. Tout ce qui va à l’encontre de mme le maire est passible de sanction et cette non-prise de décision par les adjoints et conseillers est à l’image de cette façon autocrate de travailler. Vive la reine !;-) petite pointe d’humour!!!

  7. patrick Bailbé
    patrick Bailbé dit :

    Nous sommes efforcés, Christian Letondeur, Gérard Duliot et moi-même et pendant près de vingt ans, de sortir Granville du sommeil culturel dans lequel elle était plongée.
    Près d’aboutir au terme de la longue et difficile démarche du Label Ville et Pays d’Art et d’Histoire, la nouvelle municipalité renonce aujourd’hui à porter ce projet éminent pour Granville au prétexte de celui de l’Etat concernant l’extension du périmètre de conservation et de valorisation de la Pays du Mont Saint Michel.
    Nos partenaires de L’Université de Rennes ont été très surpris de la désinvolture avec laquelle la reprise de contact s’était faite et ont donc décidé de suspendre, à regret, les missions d’étude sur Granville dans le cadre de la construction de ce projet pour lequel nous avons collaboré pendant plus de quatre ans.
    Les relations culturelles de Granville avec ses partenaires institutionnels (DRAC, CRBN etc.) vont s’en voir particulièrement affectés.
    Tout ceci est consternant et désolant. Mais la culture est un combat de tous les jours mais je suis navré que les jeunes Granvillais ne puissent plus être aussi fiers désormais du patrimoine culturel de leur ville.

  8. cocotte
    cocotte dit :

    La classe n’est pas dans l’achat d’une tenue vue en vitrine, à grands frais et à crédit. Il faut savoir faire avec ce que l’on a et ajouter quelques pièces modernes pour attirer l’oeil. Mais quand on n’a pas de goût on pourra faire avec du neuf ou pas, ça ne ressemblera toujours à rien.
    On aurait pu utiliser notre patrimoine pour valoriser la ville. Mais en l’occurrence, on vend et avec les miettes et beaucoup de crédit on va acheter ce qu’il y a en vitrine qui correspond à notre (mauvais) goût et on va mettre du neuf à grands frais un peu partout.
    Ah oui, granvillais, l’organisme prêteur, c’est vous sauf que des intérêts y’en a pas à récupérer mais plutôt à financer.

    • M-Ch Sevestre
      M-Ch Sevestre dit :

      Belle analyse Cocotte, en effet la classe ne s’achète pas.

      Granville de par son riche patrimoine a une longue histoire
      Ville de garnison, il n’y a pas longtemps que l’armée est partie.
      Régulièrement je rencontre des personnes ayant fait leur service militaire à Granville ou d’autres dont c’est le père décédé qui parlait de Granville. Avec fierté je montrais Bazeilles et autres bâtiments assurant que nous restions très attachés aux casernes.
      Je dis aussi que la maison où Christian Dior est né recevait les colonels et leur famille .
      Maintenant, il faudra dire : bof! La municipalité brade les bâtiments sans se soucier de leur devenir.

      • michèle V.
        michèle V. dit :

        y a t-il eu autant de remarques désobligeantes, d’articles sectaires lorsque sous les mandatures précédentes les autres bâtiments de l’ensemble de la caserne Bazeille , puisque c »est comme cela que se nomme tout l’ensemble des casernes du Roc, ont été transformés en logement.

  9. Herve c
    Herve c dit :

    Mr Bailbe , je comprends et mesure votre tristesse . Ainsi qu’à tous ceux qui ont su vous entourer pour que puisse régner une intelligence culturelle à Granville .il semblerait que les préoccupations sociales et de bâtisseurs de l’actuelle municipalité prennent le dessus .
    En raison de cela ,je crains qu’au delà de ce que vous avez pu apporter à notre ville cela renforcera encore plus un manque . Ni votre travail ainsi que celui de vos collaborateurs ne semble respecte. Ni même votre exigence et volonté politique culturelle ne semble être relayée . c’est consternant.

    • patrick Bailbé
      patrick Bailbé dit :

      Merci Madame de votre soutien. Oui, nous avons été nombreux, tout au long de ces années de mandature, à imposer et à construire un projet culturel à Granville. Le budget de la culture représentait alors 13% du budget de la Ville. Je pense en outre que Granville était reconnue par les partenaires pour son dynamisme et pour la clarté de ses objectifs culturels.
      Il faut désormais nous attendre à traverser une longue période d’obscurantisme …

      • M-Ch Sevestre
        M-Ch Sevestre dit :

        Cet après midi, j’ai lu la lettre ouverte du 4 avril 2014
        Comment le projet culturel va-t-il s’articuler………….
        Michel Peyre est réaliste.
        Intéressant à relire.

  10. ERIC
    ERIC dit :

    La classe , le Panache , L’allure ne lui appartient surtout pas !!
    Défendre sa ville , connaitre son histoire et conserver son patrimoine ;
    Sa c’est la Classe :
    L’honneur de défendre , la fierté et la Beauté de notre Ville
    pour ne pas sombrer dans L’horreur et la Rancœur .
    C’est Pathétique !!!!!

  11. croacroacroa
    croacroacroa dit :

    Pathétique ? dramatique surtout de voir que ce qui mène cette relation avec les granvillais et qui aurait dû être une relation d’amour, vu le score aux élections, s’avère motivée uniquement par le paraître et l’argent.
    Enfin, certains conçoivent l’amour de cette façon… Ce genre de relation ne va jamais bien loin… Attendons, le temps fera le reste…

  12. Michèle-Jeanne
    Michèle-Jeanne dit :

    Madame le maire ne connaissait certainement pas encore Granville lorsque le Conseil Municipal en place avait, il y a maintenant des lustres, décidé de la destruction de la maison d’enfance de Christian DIOR.
    Lorsqu’on y repense, quelle grande perte, irréparable pour la Ville, cela aurait été ! L »Histoire en a décidé autrement.

    Aujourd’hui avec le Musée Christian DIOR, de nombreux touristes génèrent de l’activité économique pour la ville. Mais il a fallu, pour y parvenir, faire montre d’intelligence de la part des protagonistes.

    Maintenant, à peine arrivée « aux affaires », madame le maire s’attaque à des fleurons du patrimoine granvillais. POURQUOI ?????

    N’y a-t-il pas d’autres solutions pour faire vivre la Ville que le gaspillage à courte vue, la prédation irrémédiable ? Une concertation, une réflexion intelligente, et ce, avec tous les membres du Conseil Municipal, n’est-elle pas possible ?????

    Le passage à la municipalité de madame le maire sera–il marqué dans les mémoires des Granvillais par une pierre blanche ou par une sinistre pierre noire ? A elle de choisir……, il n’est jamais trop tard. Il suffit de savoir ‘écouter les Granvillais et de quitter sa tour d’ivoire.

  13. barbidulle
    barbidulle dit :

    Ah ben ça c’est sûr. Il ne suffit pas d’avoir une belle vue de mer, un beau moyen de transport et être une femme avec des responsabilités pour faire croire que l’on va attirer des fonds sur ces seuls critères.
    L’aspect extérieur ne suffit pas, le fond et l’honnêteté vis à vis des citoyens sont primordiaux.
    En l’occurrence, du fond il n’y a pas et de l’honnêteté on peut douter des sentiments de cette municipalité.

  14. Broom
    Broom dit :

    A propos de patrimoine, sait on ce qu’est devenu le tronc multimillénaire qui s’est trouvé exposé un court instant au rond-point de la « Maison-Brulée’’ ?

  15. barbidulle
    barbidulle dit :

    J’ai déjà abordé le sujet mais la réponse tarde à venir. Barbecue géant prévu par la mairie au printemps ? Qui sait ? On n’est pas à une curiosité près…

  16. HERVE c
    HERVE c dit :

    Broom, surement stocké au niveau 2 de Bazeilles stockage d’oeuvre d’art ) vous savez deux niveaux en dessous de du 4è décrit par Mme le Maire dans le ouest_ France de jeudi dernier de » :occupé par des volatiles ,jonché de déjections et de cadavres de pigeons »

  17. HERVE c
    HERVE c dit :

    ce dernier commentaire m,inspire :; ne mappelez plus jamais Bazeilleilllles
    Granville m,a laisse tombé.
    c,etait granville ,qu’est ce qu,il en reste ?
    des volatiles et des dejections.
    vous avez sans doute reconnu l,air ?
    a cause désespérée si certains s,averent parolier en herbe n,hesitez pas cela me redonnerai un peu de baume au coeur..

  18. francoise
    francoise dit :

    Tomber du domaine public dans le domaine public est-il si simple ? Les Monuments Historiques n’ont pas, pour le moins, un droit de regard, puisque normalement, c’est eux qui ont classé Bazeilles ?

    • Michel Peyre
      Michel Peyre dit :

      En fait il s’agit de passer du domaine public de la Ville à son domaine privé. Cela autorise le Maire à vendre ce bien si elle le veut. Les Monuments Historiques n’ont un regard que sur la vocation historique du bâtiment qu’il soit public ou privé . C’est ainsi que des propretés privées peuvent être classées Monument Historique. Par contre Le Monuments Historiques ont un devoir de préservation du site et donc peuvent autoriser ou non de travaux sur ce bâtiment. Ils peuvent aussi, dans certains cas, apporter des subventions.
      Dossier à suivre avec attention.

  19. AV
    AV dit :

    Bazeilles à vendre.Bien sûr, ils sont élus ceux qui ont décidé de vendre Bazeilles. être élu ne signifie pas être à l’abris de se tromper.Prendre une telle décision c’est facile , on vote. qui est pour, qui est contre , qui s’abstient.
    et les Granvillais qui ont fait confiance au moment des élections, était-ce si difficile de leur demander leur avis?
    surtout pas au cas où …

    en cherchant bien, on pourra trouver d’autres idées pour de futures ventes.!

    • Michel Peyre
      Michel Peyre dit :

      Nous sommes bien d’accord. Plusieurs Conseillers municipaux se sont mobilisés contre cette vente, qui n’est pas encore effective. Il faut continuer à s’y opposer. Les récentes déclarations des anciens maires, M.Verdier et M.Caruhel nous y encouragent , comme l’Association Vie et Mémoire du Vieux Granville. Continuons.

  20. Max
    Max dit :

    Mme l’adjointe à la culture serait bien avisée de modifier le titre de l’application LA CHASSE AUX ANCETRES, titre bien maladroit et qui en dit long sur son goût pour l’histoire et le patrimoine cf.BAZEILLES

Les commentaires sont fermés.