Carnaval de GranVenise en violet

festival-1351597__340

Carnaval de GranVenise en violet : de quoi pleurer !

Notre 23e conseillère municipale, maillon fort du Conseil, se sent des velleités de régence. Elle a dans « ses rêves », décidé de régenter le Carnaval de Granville et d’en faire un Carnaval de Venise bis.

Est-ce que quelqu’un veut bien se dévouer pour lui donner un cours de psychologie granvillaise et s’assurer qu’elle a bien compris, sinon j’espère qu’elle a, au moins, prévu des vacances loin de Granville, pendant le Carnaval.

Il semblerait qu’elle craigne une alcoolisation excessive, ça me rappelle un argument qui avait servi en 2014 à interdire le bal des régates à Chausey, même Mme Le Maire avait compris la bévue.Peut être pourra-t-elle freiner cette gardienne des vertus, sans trop la froisser, de peur qu’elle démissionne !

En tous cas, il est revenu le temps de la censure et des interdits et je ne pensais pas avoir sitôt ce bel exemple de regard et d’ingérence sur une Asssociation qui apparemment dérange.

Cordialement    Anne Guiton

59 Votez pour cet article!
10 réponses
  1. LETESSIER
    LETESSIER dit :

    Excellent Anne, on a pourtant essayé de lui expliquer calmement mais finalement on peut être à la fois artiste et stupide .

  2. Dominique Secall-Beverunge
    Dominique Secall-Beverunge dit :

    Excellent! Il faut absolument que les Granvillais de souche et de coeur se mobilisent avant que cette troupe d’incapables, de « brâs câssés », comme on a toujours dit à Granville, soit stoppée avant d’avoir interdit, détruit, rasé le patrimoine de notre ville, de quelle nature soit il!
    Certaines personnes et moi-même avons déjà pensé soit à une pétition, ou mieux encore une démonstration hostile devant la mairie, après avoir informé la presse, la radio et voir même la télé locale ou régionale …..

  3. lilou
    lilou dit :

    Madame Desiage n’a rien compris au carnaval et encore moins à l’esprit des Granvillais. Elle a tenu des propos indignes et doit démissioner !

  4. gégé
    gégé dit :

    Eh ben quoi ? c’est tout ? la Maire et son équipe se fendent à 18 h45 le vendredi soir, plus de 8 jours après que la Castafiore nous a chanté son air de la Grande Débauche du Carnaval,d’un communiqué :
    « Oui, on est derrière vous les Carnavaliers, on vous aidera, on vous donnera la subvention, etc… » mais comme ils ont aussi été derrière la cantatrice puisqu’ils l’ont nommé representante de la Ville au comité du Carnaval ,on sait plus trop, si c’est plus la peur de la réaction des Carnavaliers, plutôt qu’une réaction inconditionnelle de soutien.Ce serait bien de savoir si pour une fois, ils pourraient devant quelque chose, plutôt que derrière a essayer de rattraper les buggs (on se rappelle des parcmètres, avec promesses toujours pas tenues).Déjà ce serait peut être un minimum d’ envoyer un(e ) autre représentant(e ) et d’obliger la délirante à s’excuser.
    Goeland Granvillais,dit Gégé

    • observateur Granvillais
      observateur Granvillais dit :

      Une semaine pour officiellement soutenir le carnaval ! La réaction s’est fait attendre, d’autant plus que ce soutien ne précise pas que les propos tenus par Madame Desiage sont inadmissibles. L’équipe municipale en place semble être très timorée sur un soutien massif des bénévoles et carnavaliers. L’un des élus de la majorité, monsieur David Gall a publié un lien sur son compte Twitter où il défend bec et ongles sa collègue Desiage. Je vous invite à lire, cela vaut son pesant de cacahuètes ! Il n’a aucun discernement et s’en prend même à la presse !

  5. Amenska
    Amenska dit :

    Bah! Que voulez-vous! Cette brave dame qui, dans le fond(s), n’a pas l’air si méchante que cela d’après le descriptif, est paradoxale. Elle est à la fois en décalage avec son époque et en adéquation avec l’air du temps. La bien-pensance officielle (l’idéologie « bobo ») caresse le rêve d’une république lisse, incolore, inodore, sans saveur composée de citoyens exemplaires, moralement parfaits semblables à des anges…
    République à la Savonarole (1) peut-être? Ou …république à la J§B ?

    note 1: Savonarole. Se souvient-on de ce qui lui est arrivé à celui-là?

    • Anne Guiton
      Anne Guiton dit :

      Oui Amenska,Savonarole était un moine illuminé,et à force de ne voir que débauche et impuretés,a réussi par persuasion,à faire flamber tout ce qui lui paraissait suspect à ses yeux.
      N’oublions que ce sera ce triste anniversaire (il y a 521 ans) le 7 février en plein Carnaval (on pourrait peut être bruler les « barriques » suspectes ?
      Anne

  6. Amenska
    Amenska dit :

    Encore à propos de Savonarole: paraît-il que c’est en pensant à lui et (à sa mésaventure) que Blaise Pascal aurait rédigé l’une de ses plus célèbres pensées d’où est extraite la formule  » L’homme n’est ni ange ni bête et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête ».

Les commentaires sont fermés.