Eglise Saint Paul

téléchargement

On peut lire dans la presse ces derniers jours que l’église Saint Paul de Granville est désaffectée. Le terme est très certainement le bon, mais il me choque profondément. Si l’on parle d’un hangar, d’une usine, d’une ferme ou d’une maison d’habitation, je comprends parfaitement de quoi il s’agit, pour un lieu sacré, c’est moins évident. Il ne me viendrait pas à l’idée d’utiliser ce mot pour un temple, une mosquée ou encore une synagogue, alors pourquoi l’utiliser pour une église? Je préfère dans un premier temps parler de désacralisation du lieu, avant d’évoquer son avenir.
Qu’en pensez-vous ?
Philippe LETESSIER

6 réponses
  1. Amenska
    Amenska dit :

    C’est la procédure de « désacralisation » qui me choque. C’est très « administratif » tout ça, si peu « spirituel ». Espérons que la remise des lieux entre les mains des « profanes » ne se traduise pas par une véritable profanation de l’édifice. Je suis pessimiste. Je crains le pire. Il n’y a guère eu plus de mobilisation pour le sauvetage de cette belle et originale église que pour le sauvetage de l’hôpital. Signe des temps? C’est l’indifférence généralisée qui me semble le sentiment dominant dans la cité portuaire. ..La ville de Granville perdra assurément en cachet une fois que le boulier et le bulldozer auront terminé leur travail de « rasage ». Pauvre église St. Paul .Même destin en somme que le Temple de Jérusalem mis par terre par l’armée de Titus, parachevant « l’œuvre » de son prédécesseur Aurélien. Epargnerons-nous au moins un pan de mur pour permettre aux Granvillais nostalgiques, impuissants et fatalistes de se lamenter?

  2. Catherine Menard
    Catherine Menard dit :

    Elle a un passé, elle représente des souvenirs pour les Granvillais ou la religion passe après, ces souvenirs ne sont pas marqués par un dieu mais plutôt par des scènes de vie indestructibles, en famille, entre Amis.
    Des joies, des peines, la nostalgie du temps passé, du temps qui passe etc..
    Donc elle a forcément un avenir.
    Nous lui devons le respect de nous avoir offert une histoire.
    Cela va au-delà de la religion
    Visuellement lorsque nous arrivons à quai, eh bien elle est encore là.
    Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, elle nous fait réagir.
    Alors je pense qu’il faut lui redonner une vie, une autre,tout simplement.

  3. Gabriel Davanture
    Gabriel Davanture dit :

    Peu importe qu’il s’agisse d’une désaffectation ou d’une désacralisation ! Ce qui pourrait être le principal monument religieux de la ville, ce qui pourrait être le fleuron architectural de la cité corsaire est abandonné, c’est une honte. C’est une aberration de voir l’avenir de ce lieu perdre son caractère traditionnel. Ce n’était pas une galerie marchande que souhaitait ceux qui ont œuvré à la construction de Saint-Paul mais un lieu où les croyants pouvaient se retrouver entre eux, où ils pouvaient partager des valeurs. La voie entreprise est désolante pour cette ville qui se voit encore une fois amputer de ces bijoux historiques. Il suffirait pourtant d’un peu de bonne volonté des élus …

  4. anne
    anne dit :

    Oui,ce mot de désaffecté est pertubant. Comme si on nous accusait de « désaffection » envers cette église,elle n’est plus « affectée » à un emploi.
    Mais s’il y a un peu plus de 100 ans,des Granvillais se sont affrontés pour la bâtir là,c’est bien que de son parvis,on pouvait admirer cette baie granvillaise et depuis la mer, les marins retrouvaient de loin cet amer,si reconnaissable.
    Fierté,donc pour tous les Granvillais,terriens ou marins.
    Alors,qu’elle ne soit plus un lieu de culte,soit,mais le futur projet doit préserver cette silhouette et redonner toute son importance à ce quartier et à ce belvédère qui répondent ,presque à même hauteur à l’esplanade du square Marland.

  5. vanille
    vanille dit :

    Bonjour,
    St Paul doit perdurer, car comme le disent certains, à juste titre, c’est un lieu qui existe depuis fort longtemps et ne doit pas disparaître d’un simple revers de manche !
    Il me semble qu’il n’y a pas de véritable endroit à Granville qui ressemble à une sorte d’auditorium, avec une bonne acoustique, où l’on puisse écouter/voir des œuvres musicales ou théâtrales ?
    Mais de grâce, ne cédons pas St Paul, une fois de plus, à un promoteur immobilier…

Les commentaires sont fermés.