,

Gisèle Desiage et Les Envahisseurs

Chanteuse lyrique de son état, la conseillère municipale Gisèle Desiage gratifie aujourd’hui l’humanité d’un nouveau communiqué de presse. Celle qui réalise l’exploit de n’être ni de l’opposition ni officiellement de la majorité nous y dévoile sa vision du Carnaval de Granville, ce pourquoi il faut le réinventer.

Sommes nous prêts, nous simples mortels, à entendre la pensée complexe de la cantatrice ?

Tentons ici l’impossible.

Entrons tout d’abord dans l’univers fantastique de Gisèle Desiage.

Exempté de tout péché le monde de Gisèle Desiage, celui des matinées de printemps que le soleil vient baigner, ne connaît que l’harmonie. Dans ce monde incroyable le gazouillis des oiseaux n’a d’égal que la magnificence du chant des anges. Ces chants, ce sont justement ceux qu’elle imite à merveille, concluant toutes ses représentations sous des applaudissements mesurés, l’excès d’enthousiasme étant banni du monde des fleurs. Dans ce monde règne le bonheur, son bonheur.

À Granville, cité portuaire bien connue, une menace guette néanmoins. Elle surgit même, chaque début d’année, avant de retourner dans les abysses.

Que ce passe-t-il alors dans cette paisible commune normande ?

Eh bien une communauté mystique, composée d’envoyés de Satan, envahit les rues de Granville pendant plusieurs jours par an depuis des temps immémoriaux ! Cette communauté de débauche, épaulée par des chars emplis de pleines barriques d’alcool, met la ville en état de siège, menace la sécurité de tous et va jusqu’à distribuer de la bière à des spectateurs terrifiés qui ne peuvent refuser sous peine d’une sanction infernale.

Ainsi les Granvillais sont honteusement poussés à l’ivresse, ainsi Granville paie son tribut à l’Enfer.

Gisèle Desiage le sait, telle David Vincent elle les a vu.

S’opposant courageusement à ces pratiques d’un autre âge, Gisèle Desiage se dresse aujourd’hui face à la débauche. Il était temps ! Depuis l’année passée c’est le monde entier qui se laisse corrompre. J’en veux pour preuve le fait que des païens ont permis le classement du Carnaval de Granville au patrimoine immatériel de l’UNESCO !

Gisèle Desiage, heureusement, ne renoncera pas. Elle ne sera pas la femme de la débâcle.

Elle l’a d’ailleurs déjà deviné, si la justice a mis plus de 10 mois pour reconnaître sa légitimité à siéger c’est qu’on souhaitait la faire taire !

Désormais Gisèle est élue, alors tremble fauteur de trouble !

Tremble ayatollah du désordre et de la perversion !

Tremble humanité corrompue qui, des rues de Granville à l’UNESCO, ne reconnaît désormais que le vice !

Gisèle a pris les choses en main et avec elle l’ordre moral et la vertu.

 

Jacques-René Hébert

74 Votez pour cet article!
7 réponses
  1. Dominique Secall-Beverunge
    Dominique Secall-Beverunge dit :

    Super…. Ne pas oublier: « tremble humanité corrompue…. PRIMITIVE ET INCULTE!!!!!!!!!!

    On peut cependant dire qu’elle se sera accrochée pour redevenir conseillère etc…. pour enfin libérer Granville de tous ces soudards et autres, et laisser la ville définitivement accalmie à des tas de retraités fortunés et érudits, propriétaires de superbes résidences de fin de vie, bâties sur les terrains du patrimoine bazardés aux amis investisseurs de la municipalité…… TOUT UN PROGRAMME!!!!!

  2. GUEGAN
    GUEGAN dit :

    Le Carnavall fait tous les ans 100 000 personnes heureuses, et quelques centaines d’autres qui se défoulent dans l’alcool. C’est hélas le prix a « payer » dans toutes les manifestations populaires.
    Maintenant ne trouvez vous pas d’autres sujets de préoccupations a développer. Par exemple , la situation désastreuse du commerce, la lente mais certaine mort de ce que nous appelons encore le centre ville. Le vieillissement de notre population.Le manque de travail
    Je vous laisse continuer l’énoncé de ces sujets nettement plus importants que cette tempête dans un verre d’eau.
    Jean-Robert GUEGAN

    • Jacques-René Hébert
      Jacques-René Hébert dit :

      L’objectif de ce forum est : « l’écoute, l’échange et les propositions ». Je pense que les fondateurs seraient heureux de vous voir écrire à propos des points que vous soulevez. Ces derniers sont en effet très importants car ils concernent le long terme et donc une projection politique nécessaire pour notre ville, pour l’instant inexistante.
      N’hésitez pas à faire part de vos propositions ici car à la Mairie elles seront accueillis avec mépris avant d’être jetées à la corbeille.

  3. LABROSSE Jean Paul
    LABROSSE Jean Paul dit :

    Notre Chère Castafiore est Granvillaise depuis quand ?
    Quelles sont ses connaissances de l’histoire de la ville et du carnaval ?
    Elle qui a tant hésité sur sa position au sein du Conseil Municipal a-t-elle légitimité à imposer sa loi aux carnavaliers ?
    Soyons réalistes : éjectons cette pasionaria aux petits pieds
    Elle n’est même pas soutenue par la mairesse dont le silence est assourdissant.
    Bravo à J-R Hebert pour ses qualités littéraires !
    JP L

  4. gégé
    gégé dit :

    Moi, Granvillais de base, alcoolique et « soudard « à mes heures : jour de l’An,Carnaval,14 juillet, Nuit des Soudeurs… ,je comprends pas comment la petite rouquine un peu sotte, dernière arrivée au Conseil Municipal, mais première à l’ouvrir, ait réussi a tout mettre sans dessus dessous et que les 22 autres conseillers, Carnavaliers ou non, bronchent pas.
    Si ! quand même ,j’ai vu que le Conseiller FN dans la presse, s’en prenait plus aux ex conseillers démissionnaires, qu’à cette transfuge de la liste d’opposition.Pourtant, ceux là doivent plutôt être soulagés de ne pas avoir eu à la supporter, et je vois pas le rapport avec le scandale qu’elle a provoqué.
    Alors, je résume : un conseiller FN, qui ne fait plus partie du FN se porte au secours d’une élue d’opposition, qui ne fait plus partie de l’opposition. Ni l’un, ni l’autre ne se tracasse de la colère des 1500 carnavaliers, et les 21 autres : Maire et conseillers de la majorité, ils font quoi ? ils comptent les points ?
    Même si on est des soudards,4 jours par an, l’UNESCO nous a dit qu’on avait le droit,c’est pas Gisèle qui va venir faire sa loi. Et comme on est Granvillais, on voudrait bien que la Maire s’en souvienne et qu’elle vire la rigolote.

  5. Amenska
    Amenska dit :

    Quelle guigne! Après trois mois de royale tranquillité, voici que Madame Baudry se trouve à nouveau… dans de beaux draps! Ne s’offre plus guère à Madame le Maire qu’une seule solution pour sortir de ce guêpier (qui n’est pas de son fait précisons-le) et sauver son trône: Demander cordialement, que dis-je très gentiment à sa conseillère « d’opposition » préférée de tenir sa langue (…et sa parole…) jusqu’à l’échéance de son mandat.
    Au vu des antécédents récents de l’intéressée et de la durée restante du mandat de cette municipalité en peau de chagrin la partie est loin d’être gagnée. Allons bon. Trêve de pessimisme. Ne sous-estimons pas la faculté persuasive de Madame le Maire…

  6. OURY
    OURY dit :

    Je constate (et je déplore) en lisant ces commentaires que beaucoup se sentent concernés, voire même intéressés. C’est bien, et je lis avec attention vos observations à tous. Mais après, combien agissent ? Combien ont imaginé ce qu’il fallait faire pour mettre fin à ces gesticulations idiotes et destructrices? J’ai vu que beaucoup ne sont pas d’accord avec la cantatrice, au point d’en demander la démission. Il y a 18 mois, il y a eu dans la ville une grande manifestation pour le stationnement et là, pour un sujet démocratique majeur, personne n’agit, pas même la prétendue opposition dont est issue DESIAGE. Il n’y a qu’un seul sujet de satisfaction ce matin, c’est que le mandat de Mme le Maire ira seulement en 2020 car l’option redoutée 2021 est abandonnée.
    Alors l’esclavage sera moins long…Ouf…!
    ABRUTI 50400

Les commentaires sont fermés.