La destinée des ports – Ouest-France 05.02.18

concessions-des-ports-la-cci-veut-poursuivre

Sous toute réserve, heureuse surprise à la lecture de l’article suivant dans Ouest-France de ce jour :

« À l’occasion du bilan des ports de Granville, Virginie Renaud, première vice-présidente de la CCI Ouest Normandie, a évoqué la fin des concessions en 2019 pour le port de pêche (avec la criée) et le port de commerce, et en 2023 pour le port de plaisance de Hérel : « La volonté de la CCI Ouest Normandie est de poursuivre la gestion des trois ports. Cela fera l’objet de discussions avec le conseil départemental. Notre volonté est de continuer à exploiter les ports et de défendre nos entreprises. »

« Aujourd’hui, les trois ports représentent 1 000 emplois directs », a rappelé Gilles Rostaing, directeur des équipements gérés.

De son côté, Éric Varin, coprésident de la commission services gérés, a précisé que « la gestion actuelle des ports n’était pas orientée vers une fin de concession. On continue à investir pour marquer notre intention par rapport aux entreprises intervenant sur les ports ». »

S’il en est vraiment ainsi, ce que j’espère de tout mon coeur, j’aimerais bien voir la résonnance générée par ces discours au niveau de Mme le Maire, M. Blanchet et du  Conseil Municipal en général.

Aventure à suivre !!!!!!!

 

15 Votez pour cet article!
3 réponses
  1. M-Ch. Sevestre
    M-Ch. Sevestre dit :

    Bonjour ,
    Je suis surprise que la transmission de cet article ne soit pas signée, ce forum étant modéré, j’aimerais savoir qui s’adresse ainsi indirectement à Dominique Baudry et sa liste .

    Répondre
  2. LABROSSE Jean Paul
    LABROSSE Jean Paul dit :

    Les candidatures à la gestions des ports sont multiples.
    Le projet du département est « secret défense ».
    Nombre de personnes s’inquiètent et les bruits les plus divers se font entendre.
    Pour l’instant des entreprises, associations, personnes intéressées voudraient bien savoir « à quelle sauce ils vont être mangés ».
    Depuis longtemps des personnes et associations réfléchissent à l’avenir sans pour autant être écoutées comme l’APPG, l’AGPN, d’autres sont près à investir comme le YCG.
    Madame la mairesse souhaite tout remettre à plat : il est vrai que ses compétences en matière de gestion maritime sont reconnues, mais par qui ?
    Nos ports méritent un projet sérieux, viable, sans forcément tout confier aux promoteurs.
    Nous vivons une époque moderne.
    JP L

    Répondre
  3. Amenska
    Amenska dit :

    D’après ce communiqué, nous apprenons que la Chambre de commerce désire continuer de gérer les trois ports. Devons-nous en déduire que l’abandon du port de commerce ne serait plus à l’ordre du jour? Ce serait plutôt une bonne nouvelle. Reste que continuer de gérer l’existant ce n’est pas ce qu’attendent les Granvillais. Le projet d’extension serait-il passé aux oubliettes? Le département de connivence avec la chambre de commerce aurait-il les moyens financiers, politiques de mettre en oeuvre un tel projet dans l’hypothèse où celui-ci ne serait pas frappé d’obsolescence . Je rejoins la position de M. Peyre. Le transfert de la gestion des trois ports à l’échelon régional eût été plus pertinent relativement à l’objectif d’extension.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *