Anne Guitton

Les bus, nos chers autobus

Un budget primitif avec “seulement” 74690.00€  en exploitation (subvention de la ville) et 1.078.693.00 € en investissement (emprunt de la ville) pas de quoi fouetter un chat, sauf si on calcule les faux oublis et les vraies erreurs.

Un vrai travail d’enquête,vu que « les poussières  sont cachées sous le tapis ».Pour autant, je laisse chaque Granvillais chercher les erreurs.

Exploitation :

1/  lavage des cars (combien et qui paie ? )

2 remboursement du transport scolaire au Conseil Géneral jusqu’à Juin 2015  (133.147 €, qui paie ?)

3/ dépense pour la taxe Versement transport due par la Ville qui est Employeur Public (combien, qui paie ?)

Investissements

1/Achat de locaux (600.000 €) pour se servir uniquement de la cour  pour garer les bus,le reste ? on trouvera bien quelquechose à ranger dedans.Cela permet d’en redonner une bonne partie au budget principal de la ville et de ne mettre officiellement sur le budget bus que :367.000€ les frais de notaire ? (env.30.000€)aucune trace sur ce budget primitif

2/Aménagement des arrêts bus 110.200 € attribué au budget principal de la ville et non au budget des bus ?

En conclusion

aucune subvention à attendre, vu que le dossier ne  correspond pas aux critères demandés.

flou absolu puisque aucune  certitude sur le remplissage des bus , le rythme des rotations.

frais de personnel (qui passeront à  53% ,alors que le seuil critique à ne pas dépasser pour une commune ,est de 50%. (il est vrai que l’adjoint aux finances s’est felicité de résorber le chomage) les 3% en plus, financés par qui ?

On a pas pas eu la réponse, on verra… (les banques en géneral nous demandent toujours comment on va rembourser un emprunt avant de signer !)

Une certitude : l’exploitation réelle quand seront integrés  les amortissements et charges connexes sera déficitaire d’au moins 400.000€/an, même en vendant Bazeilles, Cambernon et autre patrimoine, on ne compenserait ces dépenses que pendant  2 à 3 ans, d’où une augmentation prévisible des impots fonciers et Taxe d’Habitation (7%).

J’ai simplement posé cette question :

Est-ce que le budget principal de Granville  est en capacité de renflouer ce déficit systématique ?

Je n’ai reçu que cette réponse : c’est un service public c’est normal qu’il soit déficitaire.
Comme chacun peut le constater,ça n’était pas la question.

Ce document n’aurait jamais dû  etre soumis à un vote ou à tout le moins ,il aurait fallu un vote à bulletin secret pour que chacun, majorité comprise ,puisse s’exprimer en conscience sur le fait de cautionner ce déficit programmé .

Autant dire que tous les groupes d’opposition (soit 41% des votants granvillais) se sont fait renvoyer dans les cordes.

Quelle grande démonstration de démocratie, quel exercice compliqué  pour Mme Baudry et ses adjoints d’accepter les questions de l’opposition, tout en s’arrangeant pour ne pas y répondre et nous faire passer pour des gêneurs débiles.

Il est toujours dangereux de sous estimer l’adversaire.

Anne GUITON

6 réponses
  1. LETESSIER Philippe
    LETESSIER Philippe dit :

    Avec cette analyse remarquable, les GRANVILLAIS ne seront pas surpris quand le désastre financier apparaîtra dans 1 ou 2 ans.

  2. Carine
    Carine dit :

    On aurait vu plus petit pour commencer cela aurait été beaucoup plus raisonnable
    Avec moins de prise de risque.
    La c’est stressant car on ne sait pas ou ça nous mène.
    Donc oui attention à nos sousous

  3. barbidulle
    barbidulle dit :

    Plus petit ou pas, la première chose à faire était de réaliser une étude de faisabilité. Là on y va et on y va mais alors n’importe comment tant pis pour les contribuables. Aïe aïe aie gare à la chute…

  4. laurent
    laurent dit :

    Tellement plus facile lorsqu’il s’agit de l’argent des autres…
    Et quand est-il des travaux de maintenance sur les bus (vidange, contrôle des mines…..) apparaissent-ils dans le budget de fonctionnement?

  5. gendarmette
    gendarmette dit :

    Mardi 16h45: le beau bordel en centre-ville… Derrière les bus à deux à l’heure, on fait du lèche-vitrine… Pendant les soldes on aura même le temps de rentrer dans les magasins…

  6. cocotte
    cocotte dit :

    Déjà que je ne vais pas beaucoup en ville parce que l’offre n’est pas terrible, alors là pour sûr, Avranches oui, Caen et Rennes encore oui… Pas sûr non plus que les commerçants de la zone apprécient qu’on laisse sa voiture sur leur parking pour utiliser les bus pour descendre en ville.. Ce sont des parkings privés…

Les commentaires sont fermés.