,

Madame DESIAGE, vous devez démissionner !!!

(Tribune libre)

Nous avions appris, à nos dépens, que votre moralité était pour le moins douteuse. Mais là, en lisant la Presse locale (OUEST-France – page Granville), ce matin 4 novembre, nous sommes tous scotchés voire dépassés. Au nom de l’opposition, dont je faisais partie avec 4 autres de mes collègues, je suis révolté par vos propos insensés et déplacés qui jettent le discrédit sur toute la corporation carnavalesque désormais, vous le savez, sous le bon droit de l’UNESCO.

Comment avez-vous pu vous laisser entraîner dans ce bas fond en forme de bonnet d’âne, sans en pressentir les effets destructeurs ? Vous avez joué les transformistes sans en juger le moindre effet. Vous avez voulu jouer le rôle de DALILA qui coupa les cheveux de SAMSON afin de le priver de sa force naturelle. En ce cas, le Samson d’aujourd’hui n’est autre que le CARNAVAL, trait d’union immuable des granvillais depuis 150 ans. Sans le Carnaval, GRANVILLE n’existera plus et vous, la « cabotine » de service, vous serez engloutie sous une immense vague du large sans pour autant en comprendre l’origine.

Madame DESIAGE, ce matin j’apprends un peu plus sur vous et je dois dire que mes craintes sont fondées. Bien souvent, quand on se réunit au sein d’une liste municipale, nous ne nous connaissons pas suffisamment, c’est très dommage. Quant à moi, je faisais partie de cette liste et je n’accepterai jamais de me voir placé sur le même banc que vous. Cela est hors de question et être au service de la population c’est un mérite qui s’apprend. Or, pour ce qui vous concerne, vous ne remplissez pas ce critère. La population vous a déjà cataloguée et même s’il vous prenait envie de demander pardon, rien n’y changera et la corporation des carnavaliers granvillais vous en tiendra rigueur éternellement. Au-delà de cet affreux « bonnet d’âne », je me pose la question : A quoi servez-vous désormais, si l’on considère que vous n’êtes ni dans la majorité ni dans l’opposition municipale ? En fait, vous êtes dans l’errance sans connaitre votre véritable appartenance, pas même votre chemin. Ce que nous savons tous, à la lecture de cet article, c’est que votre culture hautement sélective est à l’opposé de celle délivrée par notre Carnaval « populaire ». Alors sachez que cette culture populaire est notre ciment, toutes tendances politiques confondues. Quand on est un représentant du peuple à Granville, vous devez le savoir et agir en ce sens. Vous ne le faites pas, alors Madame DESIAGE vous êtes «hors les clous» et vous devez démissionner. C’est le seul acte de repentance qui vous sied.

Pierre JUHEL

Ex membre de la liste Granville avec Vous.

3 réponses
  1. Anne Guiton
    Anne Guiton dit :

    A ce niveau de mépris pour les Granvillais et leurs traditions,il n’y a que la démission qui puisse réparer l’offense,mais pour ça,il lui faudrait un minimum de dignité et de compréhension.
    C’est plutôt une survivante des « Précieuses Ridicules » de Molière,mélange de Jeanne d’Arc missionnée pour sauver Granville de la débauche.Elle a l’ait plutôt égarée dans son époque.
    « Pas de pot »! c’est tombé sur les Granvillais,qui n’ont jamais demandé qu’on leur réinvente leur Carnaval.Mme Desiage fait appel au bon goût de Christian Dior,mais celui ci a souvent expliqué ses joies d’enfant pendant le Carnava,il faut croire qu’il ne s’était pas arreté sur les scènes de « débauche »
    Restrospectivement,mon cher Pierre,on ne peut qu’être consolés que par son parjure,Mme Desiage au lieu de rester dans notre équipe sans siège , se soit rangée sous la bannière de Mme Baudry.A force de stratégie tordue pendant 8 mois,elle l’a voulu ,elle l’a eu :mauvaise pioche : le ver est dans le fruit.
    Au moins la honte est à partager autant par la Recruteuse que par la Recrue.
    Anne

    • Dominique Secall-Beverunge
      Dominique Secall-Beverunge dit :

      Bravo! Mais elle n’a pas le sens de l’honneur nécessaire à sa démission, honte, droiture, loyauté, sens de l’honneur étant bien évidemment, des termes absents de son vocabulaire.
      Je suis certaine que toute une ville d’offensés « l’habillera » comme il se doit, et avec beaucoup de goût, pour Carnaval…
      .

Les commentaires sont fermés.