Mme le Maire agit elle vraiment?

L’ont peut ce demander si Mme le Maire agit vraiment pour empêcher la fermeture  les un après les autres des services de l’hôpital de Granville ?
Dominique Baudry, maire
Contactée, Dominique Baudry, maire et présidente du conseil de surveillance de l’hôpital, détaille :« J’ai été prévenue mercredi soir par le directeur de l’hôpital. Il m’a dit que cette décision était indépendante de sa volonté, puisque prise par les médecins qui avancent un problème de sécurité pour les patients. Ce service étant sans suivi médical car effectué par des intérimaires. J’ai été surprise, puisqu’après la cardiologie, j’avais compris qu’il n’y aurait plus de fermetures. Je m’interroge sur la pérennité des services à l’hôpital de Granville. Si on les ferme les uns après les autres, je suis très inquiète. Je ne m’interdis pas de prendre un rendez-vous avec le ministère de la Santé. »

Jean-René RIVOAL.

Article issu de l’édition de Sud-Manche du samedi 18 octobre 2014

Article du 25 octobre de la Manche libre Manche libre

Que devons nous en penser : Je ne m’interdis pas de prendre un rendez-vous avec le ministère de la Santé, ou je demande à ma secrétaire de prendre un rendez-vous.

Va t’on vraiment empêcher la fermeture des services de l’hôpital de Granville avec de telles grandes actions ?

Ou le choix des papiers peint de la futur mairie, lui prend toutes son énergie?

Voir aussi,

Mr Letessier l’avez d’ailleurs relevé en laissant un commentaire :

Je cite Madame BAUDRY dans le Ouest France de ce jour (18/10/2014) :
« Je ne m’interdis pas de prendre RDV avec le ministère de la santé ».
INCROYABLE, non seulement il ne faut pas s’interdire de le faire, mais il faut le faire vite, très vite. Il y a URGENCE.

Un contributeur Granvillais et inquiet dû devenir de Granville.

14 réponses
  1. barbidulle
    barbidulle dit :

    Le problème de cette municipalité est effectivement d’hypothéquer sans cesse de juteuses transactions immobilières. Seulement à force d’hypothéquer sur tout et n’importe quoi, on va se trouver endettés par les projets démesurés de madame baudry ; franchement la lecture dans les journaux de tous ces projets, certes déjà plus ou moins annoncés dans le catalogue pré-électoral de l’équipe baudry, a de quoi faire peur et plus on avance et plus on a le sentiment que ces élus sont déjà complètement dépassés. Seulement chose promise, chose due semble être leur devise et même si l’argent on ne sait pas où on va le trouver…. Ah mais si suis-je bête…

    • lehujet
      lehujet dit :

      Eh oui…. Où va t -on trouver l’argent? Bonne question. Merci de la poser au grand jour…!
      Quand on a des inconscients au pouvoir, c’est cela le risque.
      Voyez Hollande… il joue à la « roulette russe » depuis plus de 2 ans avec les impôts de tout le monde…Il est encore là.
      Dans quelles conditions allons-nous poursuivre l’expérience « Baudry-Julienne » ???
      Une seule chose est certaine aujourd’hui, nous n’allons certainement pas naviguer dans la « Route du Rhum ». Il n’y a pas cap…!

  2. PONS
    PONS dit :

    Avec des jeunes qui ne trouvent pas de boulot et des vieux qui ne pourront plus se faire soigner. Je dirai, avec une pointe d’humour, que l’avenir de Granville ne s’annonce pas sous les meilleurs hospices.

  3. LETESSIER Philippe
    LETESSIER Philippe dit :

    Ce que les Granvillais doivent savoir c’est que Mr HEURTEL a pour mission de regrouper les 2 établissements AVRANCHES et GRANVILLE sur un seul site afin de générer des économies de fonctionnement. Au départ, il était prévu un long processus, mais devant la faiblesse de la réaction, l’Agence Régionale de Santé (ARS) a choisi d’accélérer la cadence, et s’il ne se passe rien, les transferts vont se succéder rapidement.
    Je trouve que Madame BAUDRY est particulièrement docile devant les méthodes employées. Pour moi, il n’y a qu’une façon de réagir : « Je demande officiellement à Madame BAUDRY de mettre son mandat dans la balance. »

    Philippe LETESSIER

  4. PONS
    PONS dit :

    Le problème de Granville c’est de ne pas avoir d’élus d’envergure nationale, capables de porter des projets ou de les défendre au plus haut niveau. L’ancien député était plutôt sur Coutances et le nouveau est plutôt sur Avranches.

  5. Herve c
    Herve c dit :

    He oui hélas sur tout le territoire national ce processus. Ai déjà fort engage. Comment aurions pu nous croire que granville fasse exception? Part contre ce que je sais est que seules les municipalités et les directions hospitalières avisées qui ont pu mener une stratégie de spécialisation dans certaines unités ont pu limiter la casse. Quant est il à ce sujet sur les choix et perspectives de notre unité hospitalière ainsi que les projets de nos adjoints à la santé,, c est à mon sens les seules questions désormais qui s imposent

  6. francoise
    francoise dit :

    C’est au comité de défense de l’hopital, personne morale et surtout représentative, de lancer la pétition sur change.org. Qui peut lui transmettre l’idée ??

  7. Benoit Groult
    Benoit Groult dit :

    Nous sommes tous des malades potentiels! Mais le pire est à venir car nous allons tous devenir des « handicapés » réels.
    L’incurie de nos chers élus, sur le sujet, est dramatique.
    Madame le Maire nous dit qu’elle va faire téléphoner au Ministère par sa secrétaire…mais bon sang, c’est à elle de le faire.
    Quand on est quelqu’un de responsable, on prend son courage à deux mains et on le fait soit même, nuit et jour. Croyez vous que les « grands hommes » de ce pays pratiquent ainsi? NON….jamais! Ceux qui le font ne restent que des seconds couteaux.
    Plus exactement, que cherche Madame le Maire dans ce dossier? Elle chercherait à créer une « zone blanche » médicale qu’elle ne s’y prendrait pas autrement. Et dire que la zone sanitaire de Granville (via ARS) est plus importante que celle d ‘Avranches…! Cherchez l’erreur! Mais l’erreur majeure est hélas un peu plus lointaine: l’acceptation de la fusion Granville/Avranches. Et seconde erreur, plus récente celle là, ce fut d’accepter les contraintes dues à la suppression de la maternité. Ce jour là fut un « marque page » mais pour retourner une situation compliquée, il nous faut des dirigeants à la hauteur. Ne pas trouver de praticiens est un faux débat. On trouve toujours une bonne raison, mais il ne faut pas nous dire que Granville et sa région n’est pas attractive. C’est faux!
    Et sur ce point précis, que fait le Conseiller Général J.Marc Julienne? Silence radio….Il est plus intéressé en ce moment par sa réélection que par les aléas de notre hôpital dont il pense en catimini que ce dossier va faire « pschitt ». Triste réalité, triste avenir.

    • cocotte
      cocotte dit :

      La tristesse c’est sûrement un mot juste. Néanmoins, il faudrait dire quelle déprime en ces temps de sinistrose plus personne n’ose se battre pour défendre les intérêts de la Nation. Et lorsque l’on met à la tête de la-dite Nation, président, conseillers régionaux, conseillers généraux et surtout les maires qui sont censés nous défendre, on finit par se rendre vite compte que seules la place et la notoriété les intéressent. Du coup, lorsque la machine étatique est en marche si nous sommes mal représentés, et c’est aujourd’hui encore une fois le cas, nous subissons les faits et nous retrouvons démunis et dépossédés de nos entreprises, de nos services publics … Et surtout de nos emplois ! Après quoi coure-t-on si ce n’est à faire de la Manche un désert qui ne sera pas intégré à la prochaine Normandie à sa juste valeur.

Les commentaires sont fermés.