Anne Guitton
,

Lettre de Anne Guiton concernant les ordures ménagères.

A l’attention de Mr Jean Marie Sevin et de Mesdames et Messieurs les délegués communautaires
En écho à la réunion de mardi 7 octobre et au débat concernant les ordures ménagères, j’ai eu, comme sans doute la plupart des élus communautaires beaucoup de retours très négatifs, voire agressifs sur l’institution de cette taxe, et encore nous n’avons que la réaction des propriétaires. Ceux qui sont locataires et à qui cette taxe va être repercutée en fin d’année vont également réagir  ( à la Haye Pesnel , nous avons une taxe de 441 euros à répercuter à nos locataires au lieu de 160 euros de redevance qu’ils payaient directement, et ce d’autant plus difficilement qu’ils ne paient déjà plus leur loyer depuis 18 mois ! )
Cette décision,votée par la communauté précédente qui a siegé 3 mois, et peut être sous la pression des services fiscaux, peut -elle être remise en cause ?
Si nous sommes des élus, répercutant les attentes de nos concitoyens, nous n’avons peut être pas à obéir aveuglément à l’administration :
Est ce qu’il est envisageable lors de la prochaine assemblée de faire un tour de table pour savoir s’il y a des élus qui souhaitent revenir sur cette décision qui semble inadaptée à toute une communauté et à contre courant d’une démarche écologique.La réaction la plus immédiate étant: si je dois payer autant, pourquoi prendre ma voiture pour aller déposer mon tri ,tout va rester dans les poubelles.
Comme le disait une de nos collègues élues : les bons élèves sont pénalisés et il sera très difficile de remotiver les gens pour qu’ils aient une démarche citoyenne de réduction du volume des ordures, puisqu’il n’y aura plus aucune incidence sur le prix à payer.
                                     Anne Guiton, élue communautaire de Granville  

 

3 réponses
  1. cocotte
    cocotte dit :

    Si la taxe sur les ordures ménagères doit atteindre de telles sommes, je ne trierai plus mes ordures ; c’est clair ! Et pensez ce que vous voulez. De toutes façons, les ordures ménagères sont enfouies donc franchement elle est où la lutte contre la pollution ? Commençons par limiter le gaspillage et il y aura moins de déchets. Utilisons des sacs en papier recyclable, achetons des produits avec moins d’emballage, il y a de quoi faire et plein de gens qui ont des idées. Mesdames, Messieurs les politiques arrêtez de nous prendre pour des gogos !

  2. Guillaume
    Guillaume dit :

    Comment peut on justifier d’une telle hausse ? D’ou sortent les surcouts? On demande aux usagers de plus trier, ce qui impact fortement à la baisse les volumes de déchets inertes évacués et les coûts augmentent.

    La logique de dire « de ne plus trier » n’est pas la bonne par contre il est nécessaire de revoir le bilan/balance du fonctionnement de la gestion des déchets à l’échelle intercommunale. Il est peut etre nécessaire de revoir les contrats liant l’intercommunalité aux différents prestataires. Certain déchet peuvent aussi être valorisé. quid des espaces verts (méthanisation, compostage)? Revente de papiers? Valorisation des matières platisques?

    De nombreux exemples existent mais pour cela, il faudrait que les élus communautaires validant ces projets aillent visiter d’autres installations mieux organisées et plus « viables’

    Mais ensuite si ma mémoire est bonne, La ville de Granville n’avait elle pas mandaté un audit…n’a t’elle pas embauché un ingénieur spécialiste des déchets? D’un point de vue transparence, combien ont couté des 2 actions et qu’elles sont les conclusions de l’audit?

  3. Catherine Ménard
    Catherine Ménard dit :

    Le prochain conseil municipal est vendredi soir à 20h
    Venez nombreux 😉
    Le transport urbain est à l’ordre du jour

    Bonne semaine à tous!!

Les commentaires sont fermés.