Anne-Guiton
,

Petite chronique du Conseil Municipal de Granville

Au Conseil Municipal du 18 septembre,la suppression de la prime de naissance a fait débat :
D’un côté, Mme Julienne qui l’avait proposé, pour mettre en place l’opération « argent de poche » avait comme argument qu’à l’époque c’était pour encourager les futures mères à accoucher à Granville en sauvant l’existence de la maternité.
Ce combat là étant terminé: plus de maternité, plus de prime disait Mr Féret!
De l’autre côté, Mr Leguelinel et notre groupe Michel Peyre, trouvaient dommage de ne plus souligner l’importance d’avoir de petits granvillais, quelque soit l’endroit où leur mère accouchait.
Mme Baudry a proposé l’envoi d’un carte de naissance,toujours bienvenue,mais peut être un peu « juste » en regard d’une prime de 150 €.
Finalement, quand il y a débat, c’est toujours très enrichissant de chercher un consensus en s’inspirant des intentions de chacun .
Chaque naissance est en effet un symbole fort pour une ville et même si la naissance se passe ailleurs,ils sont granvillais.
Quoi de plus naturel que d’illustrer un symbole, par un autre symbole : la ville de Granville pourrait planter un arbre ,à son nom,à la naissance de chaque bébé domicilié à Granville.
Pour la réalisation : on peut trouver un espace dédié qui en 20 ans,sera devenu « la forêt de Granvillais »,où tous les ans,il y aurait une petite céremonie de plantation d’arbres,aux prénom et nom des nouveaux bébés.
A charge,à l’atelier Espace Vert de fournir les arbres et aux parents de planter.
Notre idéal écologique et développement durable seraient imis à l’honneur.
Anne Guiton

2 réponses
  1. Augustin
    Augustin dit :

    Peut-être la naissance d’un jardin public. Ça manque vraiment à granville. Le val es fleurs n’étant pas à mes yeux un endroit digne de ce nom et en fond de rue on ne se sent vraiment pas en sécurité.

Les commentaires sont fermés.