,

RÉACTION de Pierre JUHEL

a MANCHE LIBRE du 22 juillet 2017.

>> Par le petit bout de la longue vue : Propreté du cimetière St Nicolas.

REACTION de Pierre JUHEL, ex conseiller municipal de Granville et

Président d’ ECOLOGIE NORMANDE.

                                        ———————————————-

                                           COMMUNIQUE

A la désapprobation de cette lectrice, je voudrais ajouter que ce n’est pas la première fois que des reproches sont faits à propos de la tenue de nos cimetières. Il y a quelques mois, un scandale avait déjà éclaté sur celui de Saint-Paul, objet alors d’un manquement flagrant d’entretien. A présent, c’est celui de Saint-Nicolas. Ce qui veut dire que la politique de propreté à Granville est, soit inexistante ou soit inappropriée aux réalités du terrain. (Beaucoup de nos concitoyens en ont, hélas, pris acte).

Pourtant, je rappellerai que lors d’une séance de Conseil Municipal, Madame COMBRUN, alors chargée de la propreté, avait œuvré pour l’achat d’une désherbeuse thermique spécifique pour les cimetières. Cet achat, inscrit au projet de budget pour 2017, se montait seulement (selon elle) à 28 000€. J’avais voté contre cet achat, car inadapté à la situation réelle des cimetières. D’autant que précédemment, pour le budget 2016, cette même personne nous avait soumis l’acquisition d’un premier engin, mobile celui-là, à plus de 50 000€, et destiné à l’ensemble de la ville.

Je voudrais donc faire part, une nouvelle fois de mon opposition à de telles pratiques d’investissement, pour le moins non-réfléchies et qui, nous le constatons au quotidien, n’apportent en rien une amélioration de notre Cadre de Vie.

L’investissement de ces deux machines « superflues » se monte à environ 80 000€ et personne n’y voit la moindre amélioration. A titre indicatif, ces 80 000€ représentent le quart d’un autre investissement superflus, celui du square Marland et aussi deux années pleines de recettes provenant des concessions et redevances funéraires, sans le moindre retour.

Pierre JUHEL

Le 22 juillet 2017.

 

2 réponses
  1. boulard renée
    boulard renée dit :

    je pense que cette dame pourrait aller consulter a L’ANPE prendre des chômeurs de longue durée à ne rien faire pourquoi ne pas les prendre pour faire des travaux manuels comme pour enlever l’herbe des cimetières, je suis âgée de 72ans sans famille à granville je sais que ma tombe ne sera jamais entretenue
    ces gens qui ne font rien ne cherche pas à faire du bien aux personnes seules, qui les paient nous les contribuables ?
    maintenant c’est la mode toujours acheter sans chercher une solution, avec ma petite retraite je réfléchis avant de faire des achats je regarde si je ne peux pas le faire moi-même, je viens d’apprendre que je suis atteinte d’une maladie incurable spondylarthryte ankylosante qui vient m’aider dans ma solitude personne, je suis enfermée des journées entières je ne vois personne, je ne parle pas des journées entières j’ai eu la grippe 4 semaines couchée avec 40 de fièvre pas de courses qui m’a aidé personne
    je ne me plains pas quand la maladie vous tombe sur la tête me voir dans un fauteuil roulant il y a pis que moi je me dis
    pendant les vacances les jeunes pourraient le faire au lieu de faire les cons et boire
    il y a des banlieu parisiennes les étudiants vont ramasser les feuilles mortes chez les personnes âgées en leur donnant une pièce un gouter

  2. JUHEL
    JUHEL dit :

    MERCI pour votre contribution.
    Je vous souhaite une bien meilleure santé et sachez que nous sommes tous à votre écoute pour que la qualité de vie à Granville progresse. La qualité environnementale des cimetières en fait partie, croyez le bien.

Les commentaires sont fermés.