Regard Amoureux sur le budget

« Regard amoureux  »  sur le budget

L’amour rend aveugle, en effet le regard que Mme Baudry porte sur son budget nous permet de comprendre (pédagogie pour niveau CM2 maximum),que tout va bien ,que les budgets annexes seront renfloués (ex : le transport Neva, comme d’habitude, pompe environ 600 000 euros sur le Budget Principal (pour le reste, le transport scolaire  est subventionné par le département).On s’étonne d’ailleurs qu’il n’y ait toujours pas un budget annexe  détaillé pour une meilleure compréhension et dédié à l’activité promoteur Pôle Santé de la Municipalité. C’est toujours le budget principal de la Ville  qui est « pompé » directement cela permet quelques ajustements et approximations dans la répartition des frais.

Dans la section investissement ,le montant indiqué est de  9 676 084 euros , même dans le meilleur des cas, en ajoutant un « excédent «  de 2017 (non chiffré à ce jour,mars 2018 ?) il suffit d’additionner pour comprendre que les investissements prévus et non subventionnés (études, pôle santé,etc…)  ne pourront se faire qu’avec un emprunt supplémentaire.

Un prochain Regard, nous expliquera sans doute, combien Mme Baudry est désolée d’y recourir.

N’épiloguons pas plus longtemps sur ce budget édulcoré pour obtenir un consensus et l’adhésion de tous, comprenons qu’il est plutôt significatif par ce qui n’est pas dit, que par les explications données.

Je m’étonne cependant que  la « leader » du fan club : Gisèle ,n’ait pas cru bon de s’exprimer, sa celebrité pendant le Carnaval l’ayant sans doute suffisamment comblée ,pour ne pas avoir à s’occuper en plus du budget .On savait déjà qu’elle ne comprenait pas toujours ce qu’elle signait, c’est sans doute pour ça qu’elle a voté Pour, sans expliquer son choix dans la tribune libre de Regard dédiée aux 2 élues de l’opposition Peyre. Prépare-t-elle un revirement comme elle seule a le secret ?

Quant à l’élue fantome, venue sièger 4 fois depuis janvier 2017 au Conseil, alors qu’elle a voulu y entrer pour préserver la mandature de Mme Baudry (garant du projet Pôle Santé où sera son futur cabinet) elle prouve sa grande passion pour les Granvillais, en étant absente au Conseil depuis 7 fois, sans pour autant prendre la peine de donner procuration à sa collègue Gisèle.

Au lycée ce serait motif d’exclusion (absences repetées sans motif), mais il faut croire qu’on peut gerer une ville à 22 ( pourtant nombre fatidique, invalidant un  Conseil Municipal).Je suppose que personne n’aura le mauvais goût d’aller prevenir le Préfet de ce fonctionnement et que les Granvillais fermeront les yeux pour éviter les remous.

En tous cas, je constate que la distribution de ce bulletin par les élus de la majorité (comme indiqué sur la page Edito) est inefficace ou que les volontaires ne sont plus les 20 concernés puisque des personnes (bénevoles  ou payées ? ) sonnent aux portes avec code pour déposer le bulletin dans les boites aux lettres.

L’optimisme doit rester de mise : Quand un fruit est pourri, il tombe tout seul.

Anne Guiton

38 Votez pour cet article!
3 réponses
  1. Contribuable Granvillais
    Contribuable Granvillais dit :

    Surpris que le bulletin municipal soit aussi distribué par des non élus alors qu’il est écrit « distribution assurée par les élus de la majorité ». Où est la vérité ?
    Pour en revenir au budget de la ville, j’ai, en tant que contribuable, lu le dernier regard mais je suis aussi allé voir le compte rendu du conseil municipal sur le site de la ville (sur le vote du budget). Sur le Regard : on ne parle même pas du montant de la dette ! Alors que c’est l’élément essentiel d’un budget d’une collectivité ! On relate uniquement l’annuité de la dette (1,584 millions d’euros). Un peu court …
    Sur le compte rendu du conseil, il est mentionné que la dette de la ville est au 1er janvier 2018 de 15,212 millions d’euros. Elle n’était que de 12,686 millions d’euros au moment où 14 élus ont démissionné du conseil ! Peu importe, ce qui compte c’est l’avenir.
    Or, si l’on fait un petit calcul pour nous projeter à fin décembre 2018 (toujours selon le compte rendu du conseil car rien n’est indiqué dans le bulletin Regard ) :
    La ville a inscrit 7,368 millions d’euros en nouveaux emprunts pour 2018. Comme elle rembourse 1,584 millions d’annuités, la dette inscrite au budget est de : 15,212 M€ – 1,584 M€ + 7,268 M€ soit 20,896 Millions euros !
    Certes ce chiffre ne sera probablement pas atteint puisque la ville touchera des subventions pour ses dépenses mais quand même ! Elle explosera !

  2. Patrick BAILBE
    Patrick BAILBE dit :

    Merci à Anne GUITON pour cette analyse de texte avisée et circonstanciée. Un regard lucide et objectif et – ce qui ne gâte rien – une plume intelligente !

    Patrick BAILBÉ – Gérard LEROY

  3. Verdier
    Verdier dit :

    Je partage totalement l’avis de Patrick et de Gérard !
    Merci Anne pour cette analyse ! Annick Verdier

Les commentaires sont fermés.